Comptabilité et limites des normes GAAP

Elles sont hélas trop nombreuses pour être toutes énumérées…

(1) Les dettes autres que celles contractées pour acquérir des actifs sont masquées. Un grand classique : les baux pour les locaux, signés à long terme, représentent des sommes importantes et ne figurent pourtant pas au bilan.

(2) Les actifs intangibles comme les brevets, les marques ou les baux dont la société tire profit en sous-louant des locaux n’y apparaissent pas non plus. Quid des grandes entreprises pharmaceutiques qui ne produisent pas de génériques — et qui sont entièrement dépendantes de leurs brevets ?

(3) Certaines entreprises peuvent être impactées par une régulation défavorable. Par exemple, Air France est forcée d’opérer des lignes non profitables — or ceci ne figure nulle part dans la comptabilité de l’entreprise.

(4) Les crédits d’impôts sont loin d’être toujours fiables. Si l’entreprise n’est pas suffisamment profitable pour les utiliser en totalité, ces derniers doivent être dépréciés — or la norme GAAP les considère comme ayant une valeur figée dans la durée.

(5) Un immeuble de qualité supérieure (AAA) avec un taux d’occupation supérieur à 99% qui procure un revenu récurrent et prévisible pendant des décennies est compté comme un actif non courant, alors qu’un stock de marchandises en magasin est compté comme un actif courant. Le bon sens dicte pourtant l’inverse : Wal-Mart peut parfaitement revendre ses immeubles AAA (et trouvera rapidement preneur) mais ne peut en revanche se permettre de liquider ses stocks — son activité serait alors immédiatement terminée.

(6) L’absence de dette financière et la capacité de se financer à un taux bas constituent bien souvent des actifs. L’incapacité de le faire constitue elle une dette supplémentaire…

En règle générale, un bon bilan est transparent et ses actifs (courants ou non courants) sont rapidement monnayables à un prix nettement en excès du total de ses dettes.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2020 L'Investisseur Français

Nous contacter

Merci de nous envoyer votre message ici. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?