Investir dans le Crime

LoJack conçoit et commercialise le seul système de géolocalisation de véhicules volés qu’opère la police des Etats-Unis. Son efficacité est prouvée : les véhicules sont retrouvés dans 90% des cas, les trois quarts en moins de vingt-quatre heures.

D’une activité historique centrée sur la voiture particulière, l’entreprise a étendu son savoir-faire à d’autres domaines — véhicules professionnels (engins de chantiers, camions), motos, personnes vulnérables et matériel hi-tech (smartphones, ordinateurs, etc.) — et développé ses activités commerciales dans trente pays.

Plus de 400,000 véhicules ont déjà été retrouvés depuis la création de LoJack — soit autant de clients contents, sans aucun doute fidèles et prompts à recommander le service. Avec une voiture volée toutes les 44 secondes aux Etats-Unis, il y aura assurément beaucoup d’oreilles attentives.

Cerise sur le gâteau : les solutions LoJack sont naturellement promues par les compagnies d’assurances, et (dans certaines juridictions) par les forces de l’ordre elles-mêmes.

Malheureusement, se sont accumulées ces dernières années toute une série de déboires : procès et litiges commerciaux, nouvelles procédures et régulations, frais de restructuration, défaillances matérielles, dépréciations d’actifs importantes, etc. Ainsi la capacité bénéficiaire normalisée de l’entreprise se retrouve-t-elle entièrement masquée par de nombreux éléments non-récurrents et/ou en voie d’extinction.

Un nouveau management (au curriculum éprouvé) vient d’arriver aux commandes, et d’initier une importante transformation — dont l’accès au marché de la gestion de flottes (“fleet management”) en pleine expansion est la pierre angulaire.

Accessoirement, si autrefois le SVR (Stolen Vehicle Recovery) faisait partie d’une longue liste d’options mises à disposition des clients par les concessionnaires, dorénavant la stratégie de LoJack est d’inciter les vendeurs à directement pré-installer le système.

La thèse d’investissement repose sur deux axes : une normalisation de l’activité, plus deux (prometteuses) options de croissance, qu’il s’agit d’évaluer. La valorisation de l’action est un authentique cas d’école, peut-être l’un des modèles les plus formateurs parmi tous ceux déjà présentés dans nos précédentes analyses. Il existe un moyen subtil d’investir dans LoJack : découvrez comment grâce à la thèse complète, signée Etienne.

Le crime paie — mais plus nécessairement pour ses auteurs.

[L’analyse complète dans le club]

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2020 L'Investisseur Français

Nous contacter

Merci de nous envoyer votre message ici. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?