Gestion de portefeuille en pleine crise boursière – Avril 2020

Commentaires de gestion

La performance de notre portefeuille en ce mois d’avril est de 7,78%, ce qui porte notre performance 2020 à -18,12%.

Nous ne pouvons pas encore en être pleinement satisfaits.

Nos entreprises performent bien fondamentalement hormis une seule que nous avons décidé de céder lundi 4 mai.

Même si elle cote à une fraction de son cash net, son niveau d’activité ne lui permettra peut-être pas de survivre sans nouveau financement et nous ne savons pas si elle pourra facilement en trouver.

Toutes nos autres entreprises ne sont pour le moment pas fortement impactées dans leurs activités, bien qu’un scénario de récession économique durable finira sans doute par en toucher quelques unes.

Nous espérons que les valorisations basses des entreprises de notre portefeuille intègrent suffisamment cela : Aucune ne cote très au-dessus de la valeur de reproduction de ses actifs.

Notre entreprise pétrolière ne pourra vraisemblablement pas survivre avec un pétrole à 20$ pendant plus de deux ans, même si c’est pour nous la meilleure entreprise de son secteur dans son pays.

Nous avons cependant décidé de ne pas la céder car nous pensons que le pétrole ne pourra pas éternellement coter à ce prix : la production du pétrole de schistes devrait être fortement réduite dans les mois qui viennent (aucune de ces entreprises n’est profitable à ces niveaux de prix) et l’OPEC pourrait elle aussi réduire son offre.

Un rééquilibrage de l’offre pourrait amener à une hausse du prix du pétrole. Cela doit forcément arriver si le monde a encore besoin de pétrole : les producteurs doivent gagner de l’argent (en moyenne).

Les meilleures entreprises seraient les plus grands bénéficiaires de ce scénario.

Nous avons par ailleurs hedgé notre exposition.

Nous restons très prudents sur la présentation de nouvelles opportunités car nous devons être prêts si nous devions vivre la pire récession de l’histoire boursière : rappelons que même pendant la grande dépression, prendre un café dans la rue ou manger dans un restaurant n’a jamais été interdit.

Attention : il est rappelé que l’investissement en bourse comporte un risque de perte de capital. Aucune information publiée sur ce site n’est un conseil d’achat ou de vente. Chaque lecteur est pleinement propriétaire et responsable de ses investissements.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2020 L'Investisseur Français

Nous contacter

Merci de nous envoyer votre message ici. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?