Un Génie Oublié

Connaissez-vous Antoine Béchamp ?
Il s’agit d’un grand (et véritable) médecin, un contemporain de Louis Pasteur, dont ce dernier a lamentablement tué les travaux pour une question d’égo (exactement comme Newton avait tué la théorie des ondes de Huygens).
L’histoire l’a complètement oublié et Wikipedia, la source principale de la “connaissance” sur cette planète, le présente comme s’il était un bouffon (dans mon genre).
Un livre récent, Cured, du Docteur Jeffrey Rediger a le mérite de remettre en avant l’une de ses théories les plus intéressantes (que le Docteur Rediger a essayé de tester scientifiquement).
Béchamp affirmait notamment que le corps humain était parfaitement équipé pour combattre n’importe quelle maladie à condition qu’on ne le stresse pas, par exemple en prenant trop au sérieux ses pensées débiles (sur les thèmes de l’égoïsme, de l’anxiété et de la colère, comme le précise si justement le brillantissime James Allen).
Un de ses élèves, le (véritable) Docteur Claude Bernard, est même allé jusqu’à boire un verre de Choléra devant un conseil scientifique pour prouver son propos (avec succès, bien entendu).
Même Louis Pasteur, pourtant si arrogant, a admis à la fin de sa vie (alors qu’aucun traitement ne pouvait plus le soigner), que c’est bien Claude Bernard qui avait raison.
L’histoire tait tout cela, mais Docteur Jeffrey Rediger est heureusement là pour le rappeler.
Peut-être est-il temps de ressortir les anciens manuels de médecine (tels que ceux de Claude Bernard ou d’Antoine Béchamp), ou simplement d’écouter les gens “normaux” comme le Docteur Jeffrey Rediger, pour vivre plus sereinement en ces temps (soi-disant) troublés ?
Que les antibiotiques ou les vaccins existent est en soi une bonne chose : ceux qui ont beaucoup de pensées bizarres et passent leur temps à se torturer avec ont bien sûr aussi le droit d’exister, et leur corps ne peut pas lutter efficacement sans ces solutions-là.
Que l’on n’essaie pas de redevenir “normaux” (à défaut d’être carrément divins comme les illustres Jésus ou Yogananda par exemple) et de donner à notre corps la possibilité de combattre naturellement toutes les maladies (comme le suggéraient Antoine Béchamp et Claude Bernard) est par contre une dérive de notre société.
Je me suis d’ailleurs permis de reprendre et compléter la théorie de Béchamp dans la partie “applications pratiques” de l’Enseignement de Jésus-Christ, expliqué simplement (librement téléchargeable dans cet article).
Mais les profits qu’apporte une démarche “à la Louis Pasteur” jouent peut-être un rôle dans le faible essor de cette forme de médecine, qui n’a aucun moyen de vous faire payer régulièrement pour vos traitements et vous redonne une santé de fer.
Merci aux personnes comme le Docteur Jeffrey Rediger (il n’est pas le seul, beaucoup d’opinions de médecins compétents en France sont tout simplement matées par leur “Ordre”) de contribuer au monde si utilement.
Avec Amour,
Serge
P.S. : Je précise que chacun de mes articles a une dose d’humour, car mon idéal véritable, c’est une Union Mondiale, avec Jésus en tant que Président.
Je suis contre toute forme de discrimination et pour la véritable Liberté, Egalité et Fraternité à un niveau mondial.

 

Inscrivez-vous pour recevoir une opportunité d’investissement remarquable :

3 Commentaires
  1. André 4 semaines Il y a

    Bonjour Serge,

    Bravo pour cet article qui est très juste.
    Je vous signale l’excellent livre du Docteur Eric Ancelet « Pour en finir avec Pasteur – Un siècle de mystification scientifique » (parue en 1999)
    Dans cet ouvrage le Docteur Eric Ancelet réhabilite les travaux d’Antoine Béchamp.

    On peut se le procurer en faisant une recherche sur internet.

    Je vous indique 2 liens :

    https://www.chapitre.com/BOOK/ancelet-eric/pour-en-finir-avec-pasteur,1515586.aspx

    https://livre.fnac.com/a292205/Eric-Ancelet-Pour-en-finir-avec-Pasteur-Vaccinations

    Je vous fais un copier-coller (très intéressant) du résumé de ce livre sur le site :

    « Chercheurs, médecins, thérapeutes, éducateurs, enseignants, parents, responsables de la santé des générations présentes et futures.
    La vaccinologie, fer de lance de la médecine préventive, connaît actuellement une crise décisive. Avec elle, c’est toute la médecine moderne, issue des dogmes pasteuriens, qui se trouve confrontée à ses paradoxes et dès lors remise en question. Au départ du présent ouvrage, une question maintes fois posée, maintes fois éludée, et dont il nous faut à présent oser toutes les implications : Pasteur s’est-il trompé ? Si ce n’est pas le cas, comment expliquer l’effondrement généralisé de l’immunité, les allergies, les pathologies auto-immunes, le sida, les nouveaux virus, les nouvelles épidémies…?
    Aurions-nous fait fausse route ? A l’âge de 46 ans, Louis Pasteur est victime d’une attaque cérébrale qui le rend hémiplégique pour le restant de ses jours. Il a 55 ans lorsqu’il commence ses recherches sur les “microbes”, qu’il jugera seuls responsables des maladies humaines et animales. S’il s’avère que la vaccination systématique et obligatoire n’a pu et ne pourra jamais atteindre son objectif officiel de santé pour tous, alors peut-être devons-nous revoir humblement notre copie et porter sur un nouveau regard.
    Que signifie vacciner, sur le plan biologique mais aussi sur les plans politique, économique et social ? Quel est le prix à payer pour l’illusion d’une protection ? Quelle est au juste la fonction des microbes dans l’écologie planétaire ? Sont-ils nécessaires à l’évolution de la vie sur terre ? La véritable immunité consiste-t-elle seulement à se défendre ? Plus fondamentalement, avons-nous la moindre idée de ce qu’est la santé ? Quel peut être le sens de la maladie dans une biographie humaine ? Quel est le sens d’une vraie guérison ? Autant de questions auxquelles nous devons répondre d’URGENCE ! S’appuyant notamment sur l’histoire, l’épistémologie, la philosophie des sciences, la génétique et l’immunologie, sur les travaux méconnus d’Antoine Béchamp et d’autres auteurs.
    Le présent essai dresse un bilan lucide de cent ans de biologie pasteurienne avant de proposer quelques pistes pour construire ENSEMBLE un avenir vivable ».

    Cordialement

  2. Lacerne 2 semaines Il y a

    Bonjour,

    Eric Ancelet est un charlatan : https://www.psiram.com/fr/index.php/Eric_Ancelet
    Point

    On érige en héros Pasteur car l’Histoire a retenu son nom principalement, mais effectivement ses confrères de l’époque (Béchamp, Bernard, etc) ont contribué au débat scientifique et je pense que leurs débats, houleux pour certains, sont responsables en partie de la méthode scientifique d’aujourd’hui. Mais il ne faut pas croire que sans nos vieux scientifiques français, ce serait “une autre école” qui prédominerait la médecine aujourd’hui… D’une part il y avait d’autres chercheurs à l’étranger qui convergeaient vers les mêmes principes (vaccination, microbes, etc), et d’autre part, ces principes ont été démontrés année après année par une méthode scientifique qui se construisait et qui devenait de plus en plus robuste.

    Pour conclure, les théories impopulaires de Béchamp (microzymas, le terrain fait tout, etc) sont oubliées car tout bonnement fausses ou en tout cas aucune preuve jusqu’à aujourd’hui. Claude Bernard n’a pas bu un verre de choléra, ce n’est documenté nul part… La déclaration de Pasteur sur son lit de mort est un mythe aussi…

    Concernant Rediger : https://www.theguardian.com/books/2020/mar/19/cured-by-jeffrey-rediger-review
    Il raconte des histoires avec plein de biais (notamment de sélection et du survivant) dans un livre, mais ces cas cliniques s’effondreraient probablement à la lumière de la méthode scientifique… ?

    Cordialement

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2021 L'Investisseur Français

Nous contacter

Merci de nous envoyer votre message ici. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?