Reporting IF – Novembre 2020

Une nouvelle ère ?

L’année 2020 a marqué le début d’une nouvelle ère. Pas seulement pour l’investissement, mais pour le monde entier.

Nous avons dû affronter une pandémie et, dans de nombreux pays, les gouvernements ont choisi de mettre la priorité sur les vies à sauver plutôt que les intérêts économiques.

Les catégories des personnes à risques, souvent considérées comme “non productives”, ont été traitées comme il se doit, à la hauteur des moyens que nous avons aujourd’hui, et c’est plus qu’encourageant. En effet, à l’échelle de l’univers, chaque moment est précieux, et chaque vie est donc précieuse, et ce de manière totalement égale.

Sinon, pourquoi l’univers se serait-il embêté à créer tout cela ?

On peut toujours critiquer la réponse (nos esprits adorent ce genre d’activité), mais le focus sur les vies à sauver a toujours été très clair ici en France et, j’en suis certain, dans beaucoup d’autres endroits.

Nos pays ont imprimé encore plus d’argent que d’habitude : ils font cela depuis la crise des subprimes, mais le rythme a récemment accéléré.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les faits nous disent que 13 ans passés à imprimer de la monnaie n’ont pas eu d’impact négatif majeur, aussi bien en Europe qu’aux US.

Serait-ce parce que nos politiques et investisseurs ont bien joué leur rôle ?

N’avons-nous pas une chance incroyable d’avoir des investisseurs prêts à supporter l’action des gouvernements en autorisant ces derniers à emprunter à des taux bas, voire négatifs ?

En Europe, où les taux sont négatifs, nous avons même la chance de vivre dans un endroit où les investisseurs sont prêts à payer pour sauver leurs pays.

N’est-ce pas une illustration forte du progrès accompli par l’humanité depuis qu’elle est apparue sur Terre ?

Nous avons énormément progressé dans notre combat contre l’égoïsme. Nous ne l’avons pas encore éradiqué, mais nous avançons très bien. Il y a de quoi être plus que ravi.

Nous avons énormément de chance de vivre dans un monde formidable où tant de gens sont prêts à travailler dur et à s’associer pour faire tout ce qu’il faut pour sauver leurs pays, indépendamment du fait que ces derniers n’ont pas su équilibrer un seul budget depuis des décennies (si ce n’est depuis des siècles).

Mais est-ce si grave lorsqu’autant de gens parmi nous jouent leur rôle à la perfection ?

Est-ce que la plupart de nous manquent réellement de quoi que ce soit, si ce n’est de bonheur ?

En plus, nous avons les moyens d’aider ceux qui auraient besoin de quelque chose d’autre que de bonheur, et de plus en plus d’entre nous le font spontanément dans leur quotidien.

Nous vivons véritablement dans un monde formidable.

En fait, ce monde est plus que parfait pour moi car je sais au plus profond de moi-même qu’il ne pourra devenir que meilleur à l’avenir.

C’est ainsi que le film de la vie se déroule depuis toujours.

Cela continuera forcément parce que l’univers ne peut être que parfait, et je suis très confiant sur nos chances d’être à son image.

C’est en fait plus qu’évident : L’univers n’a-t-il pas tout créé, y compris nos esprits et le concept de perfection ?

Même s’il s’agit d’une évidence, nos esprits ne peuvent pas le comprendre, exactement comme une goutte d’eau ne peut pas comprendre ce qui se passe dans un océan. L’un comme l’autre, ils sont incapables de voir la “big picture”.

Au fur et à mesure que nous ferons de notre mieux, le monde apparaîtra meilleur chaque jour, y compris pour nos esprits.

C’est inévitable parce qu’au plus profond de vous, vous êtes véritablement un être extraordinaire. Il est impossible que vous ne finissiez pas par jouer votre rôle à la perfection.

Je sais que vous y arriverez parce que pour moi, vous êtes déjà plus que parfait. Exactement comme l’univers lui-même. Simplement, vous ne le voyez pas encore.

Votre esprit ne peut pas le remarquer et ne cesse de vous blâmer pour votre apprentissage au lieu d’apprécier le processus.

Mais soyez certain que je suis conscient de votre perfection, et laissez-moi vous remercier d’être là et de jouer votre rôle dans ce monde.

Vous méritez vraiment une gratitude infinie.

Le meilleur conseil de vie : « connais-toi toi-même »

Lorsque j’ai commencé à investir, j’ai lu tellement de textes.

Il y en avait beaucoup qui soulignaient qu’il était important de se connaître. Le plus grand investisseur de tous les temps, Warren Buffett, disait qu’il délimitait ainsi sont cercle de compétence. Sauf que vous n’êtes pas si limité : votre cercle de compétence peut être réellement infini.

Se connaître est probablement le meilleur conseil de vie qui ait jamais été donné à qui que ce soit mais, pendant des décennies, je n’ai pas su le comprendre.

Je suis un peu lent à la détente par moments, mais je n’ai jamais abandonné. Il semblerait que j’ai enfin compris le message.

Pour ceux qui sont aussi lents que moi, je serai ravi de partager avec vous ce que j’ai trouvé dans cette quête dans notre prochain reporting.

C’est de loin le meilleur cadeau que je peux vous offrir mais, nous sommes, paraît-il, sur un site d’investissement. Alors laissez-moi vous expliquer ici notre petit dernier.

L’action parfaite de Peter Lynch vient de nous être dévoilée

Lorsque j’ai commencé à investir, je suis allé à la Fnac. J’ai acheté le premier livre sur lequel je suis tombé, sans trop y réfléchir. Il s’agissait de « Et si vous en saviez assez pour gagner en bourse » de Peter Lynch.  

Dans ce livre absolument incroyable, il y avait un tout petit chapitre qui m’avait beaucoup marqué. Il s’intitulait “L’Action Parfaite”.

Cette action devait avoir les caractéristiques suivantes :

  1. Un nom ennuyeux et une activité tout aussi ennuyeuse
  2. Etre un spin-off
  3. Les institutions n’en possèdent pas et les analystes ne la suivent pas
  4. Des rumeurs et opinions infondées doivent circuler
  5. Il doit y avoir quelque chose de déprimant
  6. Le marché de l’entreprise ne doit pas être en croissance
  7. Il doit y avoir une niche
  8. Les gens doivent continuer à acheter leurs produits
  9. Ca ne doit pas être une entreprise technologique, mais elle doit utiliser la technologie
  10. Les insiders achètent
  11. L’entreprise doit racheter ses actions

Je n’ai jamais vu une action qui répond à tous ces critères à la fois, pas même dans les exemples historiques donnés par Peter Lynch !

Il y avait sans doute une bonne raison à cela : à l’époque où il a écrit ce livre en 1989, aucune des entreprises présentées ne risquait d’utiliser la technologie au sens où je l’entendais puisqu’Internet n’existait pas !

J’ai déjà vu des candidats intéressants (Apple, Phillips 66, Etam Développement, Orca Exploration), mais il manquait toujours un tout petit quelque chose.

J’ai failli croire que c’était Orca, mais il manquait l’utilisation de la technologie. En tout cas, ils n’en utilisaient pas assez à mon goût.

[…]

La suite est réservée aux abonnés de l’IF. Pour le devenir, c’est ici.

Attention : il est rappelé que l’investissement en bourse comporte un risque de perte de capital. Aucune information publiée sur ce site n’est un conseil d’achat ou de vente. Chaque lecteur est pleinement propriétaire et responsable de ses investissements.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2021 L'Investisseur Français

Nous contacter

Merci de nous envoyer votre message ici. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?