Les Choses au Clair

A la suite d’un énième courriel de folie vengeresse (et syntaxique) menaçant de nous envoyer la cavalerie et les baïonnettes en réponse à notre article L’Argent des Autres, nous précisons que :

Venture Capital

(1) L’Investisseur Français n’émet aucun avis sur la société Genfit – tout au plus soulignons-nous que sa capitalisation boursière (1,5 milliards d’euros) repose sur des perspectives optimistes (d’aucuns diraient fantastiques).

A ce jour, l’entreprise ne réalise aucune vente, mais dépense le cash levé sur le marché à des fins de recherche et de promotion de son action – de bonne guerre, puisqu’elle doit vendre cette dernière pour financer la première.

Rien de nouveau sous le (capricieux) soleil du venture capital.

Philosophie de Gestion

(2) L’objectif de l’article en question (écrit à l’adresse d’un public typiquement constitué d’analystes financiers et d’investisseurs professionnels) est d’illustrer une méthodologie d’étude d’une société pharmaceutique junior, ainsi que de mettre en lumière la complète antinomie entre notre philosophie de gestion et le caractère prospectif d’un investissement (d’aucuns diraient une spéculation) dans lesdites sociétés “biopharmas”.

A ce titre, notre article ne porte pas sur la société Genfit – dont nous nous moquons comme d’une guigne – mais sur le b.a.b.a de l’investissement boursier tel que nous le pratiquons.

Correction : une guigne étant une petite cerise de couleur rouge ou noire à la chair ferme et sucrée, et l’Investisseur Français un incorrigible gourmand, nous nous moquons moins de cette dernière que de la société Genfit.

Conseil Boursier

(3) Si d’aventure il fallait le rappeler : aucun de nos articles ne peut être assimilé à une recommandation (ni à l’achat, ni à la vente) ou à un conseil boursier – une activité comme chacun sait strictement (et heureusement!) réglementée en France.

Le très fonctionnel site de l’Autorité des Marchés Financiers renseignera les étourdis.

(4) Des Bescherelle : La Conjugaison pour Tous (nouvelle édition) sont disponibles sur Amazon (et livrés en quarante-huit heures). Si déchiffrables, les courriels de folie vengeresse peuvent après tout présenter un indéniable intérêt ludique et humoristique.

P.S. : ce texte, comme tous nos contenus, n’est pas un conseil. C’est uniquement une opinion qui n’engage que son auteur, et rien de plus. Il est rappelé qu’investir en bourse comporte un risque de perte de capital.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2020 L'Investisseur Français

Nous contacter

Merci de nous envoyer votre message ici. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?