Alan “Ace” Greenberg

Le 25 juillet dernier décédait Alan “Ace” Greenberg, l’ex-président et CEO de feu la banque Bear Stearns — le Bear Stearns de la glorieuse époque, où le capital des actionnaires composait annuellement à 50% pré-taxes.

Parti de tout en bas, Ace avait gravi un à un les échelons jusqu’à se hisser à la tête d’une institution de troisième rang qu’il allait à force de poignet transformer en la banque d’investissement la plus efficace des années 80-90.

Sa philosophie de gestion tenait en trois principes originaux et sophistiqués : un, surveiller les coûts; deux, réduire les coûts; trois, supprimer les coûts. Ci-dessous, quelques exemples illustratifs issus du recueil Memos From The Chairman.

— From : Alan C. Greenberg — To : All Directors — Date : October 26, 1988 —

L’électricité n’est pas gratuite, mais je devine que cette révélation viendra comme une parfaite surprise pour 98% des gens qui travaillent à Bear Stearns.

Comment en suis-je si sûr ? Je me suis promené hier soir dans nos bureaux vides, et j’ai trouvé tant de lumières allumées que la consommation d’électricité de notre tour à la nuit dépasse celle du Bangladesh à l’année.

Je n’ai jamais aimé l’odeur de l’argent qui brûlait, encore moins quand il s’agissait de mon argent. A partir d’aujourd’hui j’impose à tous une nouvelle directive révolutionnaire : éteignez les lumières en quittant une pièce.

Avec de la concentration, de la volonté et de la coordination musculaire, je suis confiant que vous réussirez. Ceux qui échoueront auront le privilège d’un entretien en tête-à-tête avec moi.

— From : Alan C. Greenberg — To : All Directors — Date : June 9, 1989 —

J’ai fait un rêve : j’étais un vendeur de fax machines et Bear Stearns était mon premier client. Deux importantes étapes ont été franchies la semaine dernière : McDonalds a vendu son soixante-dix-milliardième hamburger et Bear Stearns a acheté son dix-millième fax.

Triste nouvelle : le commercial qui vendait des fax à Bear Stearns a pris sa retraite. Cause : surmenage — il avait 33 ans. Il a depuis acheté le yacht de Donald Trump et cette âme éprouvée se promène à présent sur les océans du globe.

Il y a une morale à cette histoire. Saurez-vous la trouver ?

— From : Alan C. Greenberg — To : All Directors — Date : June 29, 1990 —

L’été arrive et par une stupéfiante coïncidence l’absentéisme augmente. Notre gestion des congés change à partir d’aujourd’hui. La nouvelle politique est comme suit :

(1) Maladie : les certificats médicaux ne seront plus acceptés. Il est pour moi clair que si vous trouvez l’énergie de vous traîner chez votre médecin, vous trouverez aussi celle de venir au bureau.

(2) Hospitalisation pour opération chirurgicale : Nous n’acceptons plus ce motif d’absence. Nous vous avons recruté tel que vous êtes; si vous nous revenez avec une pièce en moins, nous récupérons moins que ce que nous avions acquis au départ.

(3) Mort : Exceptionnellement, cette excuse restera valide, mais vous serez à présent prié de nous prévenir au moins deux semaines à l’avance.

— From : Alan C. Greenberg — To : All Directors — Date : September 1, 1990 —

Nous devons économiser sur notre budget papeterie. A cette fin, une nouvelle politique s’applique aux petites enveloppes bleues que nous utilisons pour nos communications en interne.

A partir de ce jour, instruisez votre secrétaire de lécher seulement la partie gauche du rabat lors d’un envoi. L’enveloppe pourra alors être réutilisée par le destinataire, dont la secrétaire sera à son tour instruite de lécher la partie droite du rabat de l’enveloppe lors du renvoi.

Nous nous attendons à de substantielles réductions de coûts une fois chacun de nous habitué à un léchage systématique et précis. L’observation et la pratique m’ont prouvé qu’avec une petite langue et une bonne coordination, une même petite enveloppe bleue pouvait être utilisée jusqu’à dix fois.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2020 L'Investisseur Français

Nous contacter

Merci de nous envoyer votre message ici. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?