[MG] Les caisses régionales du Crédit Agricole

Vous recherchez un bon payeur de dividende ?

Habituellement, les secteurs de l'immobilier, de la consommation de base, des utilities sont les plus plebiscités.

Avez-vous pensez à investiguer des secteurs réputés moins généreux ?



La seconde vidéo :

Et la fin de l'histoire...

Qui l'aurait cru ?

La présentation : CRCAM

Articles Liés

5 Commentaires

  1. Photo du profil de Xavier
    Xavier
    21/07/2014 à 16:33

    la première vidéo s’arrête à 15minutes 57 secondes, est ce que c’est normal ? (alors qu’elle semble durer 46 minutes)

  2. Photo du profil de Xavier
    Xavier
    21/07/2014 à 17:23

    Bon c’est apparemment le « découpage  » entre les 3 vidéos qui n’est pas net.
    Bel investissement en tout cas avec une très belle marge de sécurité.

  3. Photo du profil de Test_EG
    Etienne
    21/07/2014 à 18:27

    Oui c’était ça Xavier. L’erreur est réparée. Merci pour le signalement.

    J’ai l’impression que c’est un des investissements les plus safe que j’ai réalisé jusqu’alors.

  4. Photo du profil de Pascale
    Pascale
    20/04/2015 à 23:47

    Bonsoir Etienne,

    Je viens de revoir les vidéos sur les caisses du Credit Agricole (parce que mon père voudrait peut être en acheter).
    Une petite question qui a rapport avec l’imbrication entre les caisses régionales et CA-SAS,qui est une chose plutôt complexe: quelle serait la conséquence au niveau des caisses régionales de grosses difficultés (ou même de faillite) du Crédit Agricole ? Je pense bien évidemment au risque représenté par la dette de certains pays détenue par cette banque.Il a été dit que le CA ne détenait plus de dette grecque ,mais cela est ,je crois,sujet à controverse.
    Peut-on avoir une idée de ça?

    Merci par avance pour vos éléments de réflexion.

  5. Photo du profil de Test_EG
    Etienne
    21/04/2015 à 08:26

    Bonjour Pascale,

    Effectivement la structure du groupe est loin d’être une sinécure !

    Dans la mesure ou les caisses sont propriétaires du CA on pourrait imaginer :
    – des dépréciations en cas de perte de valeur significative de l’entité ACA.
    – une recapitalisation qui contraindrait les caisses à remettre au pot et possiblement à diluer les actionnaires existants. Je pense en particulier à la multiplication de parts sociales.
    – De plus, une part non-négligeable des revenus des caisses proviennent du dividende du CA. Quand celui-ci a été coupé en 2013, les bénéfices ont fortement été impactés.

    Concernant l’exposition à la Grèce, c’était surtout la filiale Emporiki qui posait problème plus que l’exposition aux titres de l’état Grec.
    Dans le portefeuille d’assurances de la Banque les dettes de l’Italie, l’Espagne, l’Irlande, la Grèce et du Portugal s’élève globalement à 7,6 milliards d’euros fin 2014, soit environ 2 % du portefeuille de placements.
    Ils ont vendu en 2014 une filiale de crédit-bail.
    Enfin, la répartition des dettes souveraines fait apparaître une exposition nulle aux titres souverains grecs : http://www.credit-agricole.com/Files/Investisseur-et-actionnaire/Rapports-annuels-et-resultats/2014/RA-2014/Document-de-reference-2014-enregistre-aupres-de-l-AMF-sous-le-numero-D.-15-0180 ; p363

    L’épisode grec semble derrière eux maintenant.

Répondre

↓