Analyse Delta Plus Group

Présentation de Delta Plus Group

Le groupe Delta Plus est spécialisé dans la protection de l’ensemble du corps (tête, mains, corps, etc.) des employés intervenant sur des chantiers.

L’entreprise est leader sur son marché domestique et croit à l’international par acquisitions ciblées.

 

Une analyse financière rendue difficile par des changements de périmètre permanents

Le périmètre n’étant jamais comparable au cours des dernières années du fait d’un nombre d’acquisitions important, il est difficile de connaître la véritable dynamique opérationnelle du groupe à périmètre constant.

On note toutefois une diminution de la dette nette en 2016 par rapport au niveau de 2015, ce qui témoigne de manière difficilement contestable que l’entreprise génère du cash (et ce même s’il est étonnant que le chiffre d’affaires consolidé progresse assez peu sur l’année, malgré l’explication du management sur l’effet devise. 17 millions d’euros ont été dépensés en acquisitions en 2015 et pourtant, le CA consolidé est quasi stable en 2016).

Le plus fiable dans une telle situation semble être le suivi de l’évolution des actifs tangibles de l’entreprise plutôt que celui des opérations (dont le périmètre est changeant), quitte à ne pas être très ambitieux dans l’analyse.

Le niveau de dette nette est globalement stable sur les 5 dernières années (en légère diminution), et a diminué d’une vingtaine de millions d’euros entre 2011 et 2012, tandis que le niveau des capitaux propres tangibles est passé de 19 à 41 millions d’euros en 6 ans.

Il est difficile de se prononcer sur le potentiel de génération de cash normalisé du business.

Si l’on se fie à la capacité d’autofinancement du business telle que donnée par les états financiers (ce qui peut être risqué lorsque les périmètres sont difficilement comparables), elle était de l’ordre de 26 millions d’euros avant intérêts et impôts en 2016, et oscillait généralement entre 6,5 et 20 millions d’euros, selon les années (les récentes étant les meilleures).

Cependant, du fait des acquisitions permanentes, elle ne se reflète à ce jour ni dans l’évolution de la dette nette, ni dans celle des capitaux propres tangibles.

Ainsi, la confiance dans les capacités du management à acquérir à bon prix et bien intégrer les cibles semble être un élément important pour investir dans une entreprise de ce type.

 

Une valorisation qui sous-entend une stabilité des bénéfices à un niveau élevé et une certaine croissance future

Au cours de 83,5 euros, la capitalisation boursière de Delta Plus Group est de plus de 300 millions d’euros.

En supposant que le business soit effectivement capable de générer 20 millions d’euros par an après impôts (son cash-flow hors acquisition le plus élevé de son histoire – cette hypothèse n’est donc pas pessimiste), la capitalisation boursière actuelle assigne un multiple de 15 à ce cash-flow.

Cela sous-entend une capacité non seulement à le maintenir, mais aussi à le faire croître de manière organique. Considérant l’évolution du chiffre d’affaires en 2016 alors même qu’il y a eu des acquisitions en 2015, il est permis d’avoir des réserves sur les capacités de croissance organique durable du groupe (et ce même si rien de l’empêche intrinsèquement d’avoir un bon contrôle de ses coûts et ainsi faire croître le cash-flow sans croissance du chiffre d’affaires).

Si le groupe parvenait à maintenir son niveau de rentabilité actuel ainsi estimé (rappel : il n’est pas forcément bien visible au bilan), la perspective de rendement au cours actuel serait de l’ordre de 6%, avec une option de croissance si Delta Plus parvient à la matérialiser en maintenant sa rentabilité. Dans le cas contraire, la perspective de rendement serait nettement inférieure.

 

Conclusion

L’analyse de Delta Plus Group est un exercice difficile, car il semble impossible de vérifier la dynamique organique du groupe. L’investissement demande donc une confiance élevée dans la capacité du management à exécuter son business plan.

Le cours actuel sous-entend une capacité à maintenir une rentabilité au plus haut historique et quelques perspectives de croissance organique.

Il est rappelé (si nécessaire) que L’Investisseur Français ne cherche pas à prédire l’évolution d’un cours de bourse à court terme (souvent aléatoire), mais à déterminer la véritable valeur d’une entreprise.

Cette analyse reflète la seule opinion de son auteur : elle n’est pas une recommandation d’achat. L’équipe de l’IF décline toute responsabilité concernant les développements (favorables ou défavorables) d’un investissement dans l’entreprise présentée; chaque lecteur est maître de ses décisions. A date de publication, l’auteur ne possède pas d’actions de l’entreprise présentée.

Accédez en une fois à toutes les analyses cote française publiées pour seulement 150 euros HT avec l’offre cote française. L’accès est valable jusqu’au 06/11/2017 et inclut toutes les parutions jusqu’à cette date.

Vous souhaitez aussi accéder aux recherches de L’Investisseur Français sur les bourses étrangères ? Optez pour l’offre premium pour accéder à toutes les analyses cote française, plus de cent analyses sur les bourses étrangères, aux formations de L’Investisseur Français et bien plus.

Articles Liés

↓