Analyse CNP Assurances

Présentation de CNP

CNP est le leader de l’assurance-vie en France et figure parmi les leaders aux Brésil. L’entreprise commercialise son offre via des réseaux bancaires : ils assurent notamment l’exécution des contrats d’assurance de la Banque Postale, qui fait partie de ses actionnaires de référence.

Plus généralement, l’entreprise est contrôlée par l’Etat Français est des structures qui en dépendent (Caisse des Dépôts, Banque Postale).

Dans le contexte actuel (de taux bas, donc de taux de rémunération bas pour les supports d’épargne), la rentabilité des capitaux employés sur l’offre d’assurance vie est très faible. De fait, la rentabilité de CNP en pâtit.

Leur rentabilité est plus intéressante sur les contrats classiques, mais ceux-ci représentent une moindre partie des capitaux engagés.

Historiquement, l’entreprise apparaît prudemment gérée, bien qu’elle reste (comme toute grande compagnie d’assurance) une boite noire, ce qui demande une confiance dans son management. Celui de CNP est reconnu pour provisionner prudemment dans le temps, ce qui devrait  normalement assurer que les résultats de l’entreprise ne sont pas artificiellement gonflés.

 

Un bon investissement ?

A l’Investisseur Français, l’investissement dans des compagnies de ce type ne se fait qu’à une fraction de la valeur aux livres et généralement après une crise, de par les incertitudes qui existent forcément sur les provisions.

Les capitaux propres part du groupe de CNP, hors titres super subordonnés (2 635 M€), s’établissent à 14,75 milliards d’euros.

Au cours de 17,9 euros, la capitalisation boursière de l’entreprise est de 12,5 milliards d’euros environ. Cette valeur est proche de celle des capitaux propres, dont la rentabilité (ajustée après reclassement des titres subordonnés en dette) tourne autour de 8% ces dernières années (ce qui n’est pas mauvais dans le contexte actuel).

CNP apparaît raisonnablement valorisée (ni spécialement cheap, ni spécialement chère) et en capacité de continuer à servir son dividende.

Celui-ci s’établit à 0,77 euros depuis 2011, et représente un rendement de 4,3 % au cours de 17,9 euros.

Conclusion

Un investisseur qui souhaite un rendement de 4,3% sur le dividende et détenir une entreprise raisonnablement valorisée pourrait être intéressé par un investissement dans CNP. Il devra cependant garder à l’esprit qu’une remontée des taux, si elle devrait être favorable aux produits d’assurance vie, pourrait être néfaste pour la valorisation des titres cotés détenus par CNP, et que ce dernier impact semble difficile à prévoir à l’avance.

Il est rappelé (si nécessaire) que L’Investisseur Français ne cherche pas à prédire l’évolution d’un cours de bourse à court terme (souvent aléatoire), mais à déterminer la véritable valeur d’une entreprise.

Cette analyse reflète la seule opinion de son auteur : elle n’est pas une recommandation d’achat. L’équipe de l’IF décline toute responsabilité concernant les développements (favorables ou défavorables) d’un investissement dans l’entreprise présentée; chaque lecteur est maître de ses décisions. A date de publication, l’auteur ne possède pas d’actions de l’entreprise présentée.

Accédez en une fois à toutes les analyses cote française publiées pour seulement 150 euros HT avec l’offre cote française. L’accès est valable jusqu’au 06/11/2017 et inclut toutes les parutions jusqu’à cette date.

Vous souhaitez aussi accéder aux recherches de L’Investisseur Français sur les bourses étrangères ? Optez pour l’offre premium pour accéder à toutes les analyses cote française, plus de cent analyses sur les bourses étrangères, aux formations de L’Investisseur Français et bien plus.

Articles Liés

↓