Analyse Christian Dior

Présentation

Christian Dior contrôle 40,9% du capital de LVMH et a par ailleurs une activité de couture.

L’activité de couture est aujourd’hui marginale dans la valorisation du groupe : celle-ci produit un chiffre d’affaires 2016 d’un peu moins de 2 milliards d’euros pour un résultat opérationnel courant de l’ordre de 250 millions d’euros. Ainsi, cette activité pourrait valoir autour de 3 milliards d’euros.

Considérations sur la valorisation de l’entreprise

Au cours de 185 euros, la capitalisation boursière de LVMH représente environ 96 milliards d’euros. La part de Christian Dior dans LVMH représente donc 39,26 milliards d’euros au cours actuel de LVMH.

La somme des participations de Christian Dior s’établit donc à 42,26 milliards d’euros environ.

Christian Dior a par ailleurs environ 945,3 millions d’euros de dettes financières, 110,2 millions d’euros de cash et de valeurs mobilières de placement. Il semble par ailleurs prudent de déduire 200 à 300 millions d’euros à cette valorisation pour prendre en compte les frais de gestion de la holding.

En ajustant la somme des participations de ces montants, nous obtenons une juste valeur de 41,1 milliards d’euros environ pour Christian Dior si tant est que la valeur de marché de LVMH reflète sa juste valeur.

Au cours de 200 euros, avec 180 507 516 actions en circulation, Christian Dior a une capitalisation boursière de 36,1 milliards d’euros.

Ainsi, l’achat d’actions Christian Dior permet d’acquérir des actions LVMH avec une décote de l’ordre de 12% sur leur prix de marché (ajusté de la valeur de Christian Dior Couture).

Pour qu’un investisseur décide de profiter (ou non) de cette décote, il reste à savoir si la valorisation de LVMH sur le marché est attractive. Ce sujet sera abordé dans l’analyse correspondante.

Il est rappelé (si nécessaire) que L’Investisseur Français ne cherche pas à prédire l’évolution d’un cours de bourse à court terme (souvent aléatoire), mais à déterminer la véritable valeur d’une entreprise.

Cette analyse reflète la seule opinion de son auteur : elle n’est pas une recommandation d’achat. L’équipe de l’IF décline toute responsabilité concernant les développements (favorables ou défavorables) d’un investissement dans l’entreprise présentée; chaque lecteur est maître de ses décisions. A date de publication, l’auteur ne possède pas d’actions de l’entreprise présentée.

 

Accédez en une fois à toutes les analyses cote française publiées pour seulement 150 euros HT avec l’offre cote française. L’accès est valable jusqu’au 06/11/2017 et inclut toutes les parutions jusqu’à cette date.

Vous souhaitez aussi accéder aux recherches de L’Investisseur Français sur les bourses étrangères ? Optez pour l’offre premium pour accéder à toutes les analyses cote française, plus de cent analyses sur les bourses étrangères, aux formations de L’Investisseur Français et bien plus.

Articles Liés

↓