Analyse Bourse Direct

Bourse Direct se présente comme le leader indépendant de la bourse sur Internet en France. L’entreprise possède les sites suivants : www. boursedirect.fr, www.capitol.fr, www.tradebox.fr, www.absysteme.fr, www.wargny.com, www.mesactions.com.

En pratique, avec plus de 106 000 comptes clients à fin 2015, Bourse Direct est l’un des leaders du marché du courtage en ligne en France (indépendant ou non) avec Boursorama, Binck.fr et De Giro.

Les activités de Bourse Direct sont les suivantes :

– le courtage en ligne

– la distribution d’un contrat d’assurance vie (Bourse Direct Vie)

– La sous-traitance du back Office à destination des sociétés de gestion et autres établissements financiers (en marque blanche)

La dynamique de l’activité dépend du nombre de comptes clients ouverts et du nombre total de transactions exécutées par les clients (particuliers comme institutionnels).

Sur les 9 premiers mois de l’année 2016, le CA de l’entreprise affiche un recul de 9,4%, attribué d’une part à la baisse des marchés de 4% et d’autre part à de faibles volumes d’échange de capitaux. Sur les 6 premiers mois de l’année, on sait que le nombre d’ordres exécutés a baissé de 15,9%.

L’entreprise s’analyse en pratique comme une banque (qui a cependant beaucoup moins de levier que ses consœurs banques universelles).

Les capitaux propres de Bourse au 30/06/2016 s’élèvent à 55,8 millions d’euros. L’entreprise revendique une trésorerie propre de 53,7 millions d’euros, mais qui n’est pas vraiment vérifiable dans les bilans.

On note que les capitaux propres ont progressé de 37,1 millions fin 2007 à 55,8 millions mi 2016, soit un rythme très modéré d’environ 5% par an.

A priori, un investisseur prudent ne verra aucune raison de payer davantage que les capitaux propres pour une telle entreprise.

Or, avec 55 955 383 actions en circulation au cours de 1,4 euros, la capitalisation boursière ressort à 78,34 millions d’euros, soit 1,4 fois les capitaux propres de l’entreprise.

Il est rappelé (si nécessaire) que L’Investisseur Français ne cherche pas à prédire l’évolution d’un cours de bourse à court terme (souvent aléatoire), mais à déterminer la véritable valeur d’une entreprise.

Cette analyse reflète la seule opinion de son auteur : elle n’est pas une recommandation d’achat. L’équipe de l’IF décline toute responsabilité concernant les développements (favorables ou défavorables) d’un investissement dans l’entreprise présentée; chaque lecteur est maître de ses décisions. A date de publication, l’auteur ne possède pas d’actions de l’entreprise présentée.

Accédez en une fois à toutes les analyses cote française publiées pour seulement 150 euros HT avec l’offre cote française. L’accès est valable jusqu’au 06/11/2017 et inclut toutes les parutions jusqu’à cette date.

Vous souhaitez aussi accéder aux recherches de L’Investisseur Français sur les bourses étrangères ? Optez pour l’offre premium pour accéder à toutes les analyses cote française, plus de cent analyses sur les bourses étrangères, aux formations de L’Investisseur Français et bien plus.

Articles Liés

↓