Analyse Biosynex

Biosynex est spécialisé dans la recherche, le développement et la fabrication de tests de diagnostic rapide sur support membranaire, initialement destinés aux professionnels de la santé (biologistes et corps médical) mais désormais accessibles également au grand public (du fait d’acquisitions d’entreprises spécialisées en thermométrie, tensiométrie et divers autres autotests). Les produits sont utilisés pour le dépistage de pathologies tropicales, de maladies auto-immunes ou encore de maladies infectieuses.

Biosynex affiche une très forte croissance de son activité (son chiffre d’affaires est passé d’un peu plus d’un million en 2011 à plus de 20 millions d’euros en 2015) du fait d’acquisitions, mais reste déficitaire.

Biosynex pourrait être qualifiée de Serial Acquéreur.

Problème de taille : il n’est pas possible d’accéder aux états financiers de cette entreprise. Trouver un rapport après la publication annuelle de 2013 (accessible seulement après un véritable parcours du combattant) n’a pas été possible. Seuls des communiqués sont disponibles sur leur site.

Concernant les perspectives, Biosynex visait, dans ses communiqués fin 2015, une rentabilité et une croissance en 2016 grâce aux économies d’échelle et un pipeline de produits innovants prêts à être commercialisés, notamment un autotest VIH.

Au premier semestre 2016 :

– l’exploitation de la division d’activité à destination des professionnels reste déficitaire, avec un résultat exploitation négatif à hauteur de 500 millions d’euros. Les capitaux propres de cette division s’élèvent à 21,1 millions d’euros et son endettement net à 0,85 millions d’euros.

– la branche d’activité grand public affiche quant à elle un résultat d’exploitation positif de 940 millions d’euros. Les capitaux propres de cette division s’élèvent à 2,8 millions d’euros et la dette financière nette à -1,1 millions d’euros.

Comme il n’est pas possible d’évaluer la qualité des bénéfices publiés sans accéder au bilan de l’entreprise, l’investisseur prudent ne se hasardera pas à se prononcer sur Biosynex. En effet, il ne peut investir que s’il sait ce qu’il a en portefeuille.

 

Il est rappelé (si nécessaire) que L’Investisseur Français ne cherche pas à prédire l’évolution d’un cours de bourse à court terme (souvent aléatoire), mais à déterminer la véritable valeur d’une entreprise.

Cette analyse reflète la seule opinion de son auteur : elle n’est pas une recommandation d’achat. L’équipe de l’IF décline toute responsabilité concernant les développements (favorables ou défavorables) d’un investissement dans l’entreprise présentée; chaque lecteur est maître de ses décisions. A date de publication, l’auteur ne possède pas d’actions de l’entreprise présentée.

 

Accédez en une fois à toutes les analyses cote française publiées pour seulement 150 euros HT avec l’offre cote française. L’accès est valable jusqu’au 06/11/2017 et inclut toutes les parutions jusqu’à cette date.

 

Il est rappelé (si nécessaire) que L’Investisseur Français ne cherche pas à prédire l’évolution d’un cours de bourse à court terme (souvent aléatoire), mais à déterminer la véritable valeur d’une entreprise.

Cette analyse reflète la seule opinion de son auteur : elle n’est pas une recommandation d’achat. L’équipe de l’IF décline toute responsabilité concernant les développements (favorables ou défavorables) d’un investissement dans l’entreprise présentée; chaque lecteur est maître de ses décisions. A date de publication, l’auteur ne possède pas d’actions de l’entreprise présentée.

Accédez en une fois à toutes les analyses cote française publiées pour seulement 150 euros HT avec l’offre cote française. L’accès est valable jusqu’au 06/11/2017 et inclut toutes les parutions jusqu’à cette date.

Vous souhaitez aussi accéder aux recherches de L’Investisseur Français sur les bourses étrangères ? Optez pour l’offre premium pour accéder à toutes les analyses cote française, plus de cent analyses sur les bourses étrangères, aux formations de L’Investisseur Français et bien plus.

Articles Liés

↓