Analyse ADC SIIC

Ce dossier est très similaire à Acanthe Développement. Ce n’est pas vraiment étonnant dans la mesure où l’actionnaire majoritaire est le même (Alain Dumesnil). ADC a d’ailleurs une petite participation dans Acanthe.

135.928.119 actions

ADC SIIC détient, au 30 Juin 2016, 1.147.640 actions propres.

Donc environ 134,8 M actions en circulation

Cours de 0,11 EUR

Capitalisation boursière : 14,83 MEUR

L’ANR au 30 juin 2016 est affiché à 0,3 EUR par action, soit une décote de plus de 60%.

L’entreprise a un bilan solide : plus de 9,5 millions d’euros de cash, aucune dette financière et 6,2 millions d’euros de provisions (principalement pour litiges fiscaux).

Les litiges représentent une dette potentielle importante qui n’est pas dans le bilan. Ainsi, on peut lire que :

– « Les inscriptions du privilège du Trésor prises à l’encontre des sociétés du groupe ADC SIIC en garantie des impositions contestées s’élèvent à 1 281 K€ au 30 juin 2016 (cf. note 11.2). »

– « Sur le même litige, le Trésor a pris à l’encontre de la société ADC SIIC une inscription hypothécaire sur l’immeuble situé rue du Faubourg Saint Honoré à hauteur de 11 120 K€. La date extrême d’effet de cette hypothèque est à ce jour, le 18 février 2020. »

On notera que le groupe a été exproprié de deux immeubles par le passé et est en litige avec l’Etat sur ce point.

Son résultat d’exploitation est négatif depuis 2016 (-370 KEUR au premier semestre).

 

Conclusion

Les incertitudes sur le juste traitement des actionnaires minoritaires, et les passifs de l’entreprise rebuteront beaucoup d’investisseurs. Toutefois, une liquidation rapide de la foncière, si elle est faite dans des conditions à peu près équitables pour les minoritaires, pourrait amener un profit à l’actionnaire (comme Acanthe l’a finalement fait sur les exercices 2015-2016).

Vu l’historique, la position devra être dûment diversifiée chez l’investisseur qui envisage un investissement dans ADC SIIC.

Il devra également garder à l’esprit que les évaluations du parc immobilier sont faites dans un contexte très optimiste (peut-être à juste titre, mais l’excès de prudence n’est jamais néfaste).

Il est rappelé (si nécessaire) que L’Investisseur Français ne cherche pas à prédire l’évolution d’un cours de bourse à court terme (souvent aléatoire), mais à déterminer la véritable valeur d’une entreprise.

Cette analyse reflète la seule opinion de son auteur : elle n’est pas une recommandation d’achat. L’équipe de l’IF décline toute responsabilité concernant les développements d’un investissement dans l’entreprise présentée; chaque lecteur est maître de ses décisions. A date de publication, l’auteur ne possède pas d’actions de l’entreprise présentée.

 

Accédez en une fois à toutes les analyses cote française publiées pour seulement 150 euros HT avec l’offre cote française. L’accès est valable jusqu’au 06/11/2017 et inclut toutes les parutions jusqu’à cette date.

Vous souhaitez aussi accéder aux recherches de L’Investisseur Français sur les bourses étrangères ? Optez pour l’offre premium pour accéder à toutes les analyses cote française, plus de cent analyses sur les bourses étrangères, aux formations de L’Investisseur Français et bien plus.

Articles Liés

↓