Analyse Adomos

Il s’agit d’un site internet qui centralise des annonces immobilières. Adomos commercialise des programmes en partenariat avec des promoteurs et aide les clients à trouver des financements.

Historiquement, même si l’entreprise affiche parfois des profits comptables, Adomos ne génère pas de cash (d’ailleurs, elle ne présente pas de tableau de flux de trésorerie, chose rare de nos jours !) et son nombre d’actions ne fait qu’augmenter (diluant ainsi les actionnaires historiques) : en effet, tout le cash de l’entreprise (les profits comptables parfois publiés comme le cash levé par les financements) se retrouve quasi exclusivement dans les immobilisations incorporelles au bilan, seul actif de l’entreprise.

Ce sont en réalité les dépenses pour l’informatique du site et, vu leur retour sur investissement historique, il convient de les reclasser comme telles : les déduire en charge au lieu de les capitaliser en actif intangibles.

En procédant ainsi, Adomos ne fait que des pertes.

Incapables de se prononcer sur les perspectives de l’activité, l’investisseur prudent refermera le dossier Adomos.

Il est rappelé (si nécessaire) que L’Investisseur Français ne cherche pas à prédire l’évolution d’un cours de bourse à court terme (souvent aléatoire), mais à déterminer la véritable valeur d’une entreprise.

Cette analyse reflète la seule opinion de son auteur : elle n’est pas une recommandation d’achat. L’équipe de l’IF décline toute responsabilité concernant les développements (favorables ou défavorables) d’un investissement dans l’entreprise présentée; chaque lecteur est maître de ses décisions. A date de publication, l’auteur ne possède pas d’actions de l’entreprise présentée.

 

Accédez en une fois à toutes les analyses cote française publiées pour seulement 150 euros HT avec l’offre cote française. L’accès est valable jusqu’au 06/11/2017 et inclut toutes les parutions jusqu’à cette date.

Vous souhaitez aussi accéder aux recherches de L’Investisseur Français sur les bourses étrangères ? Optez pour l’offre premium pour accéder à toutes les analyses cote française, plus de cent analyses sur les bourses étrangères, aux formations de L’Investisseur Français et bien plus.

Articles Liés

↓